Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate
 
 
Les premiers jalons d'une stratégie numérique pour le Québec
 
Le Réseau Action TI est encouragé de constater que le récent budget du Gouvernement du Québec prépare le terrain pour le dévoilement d'une stratégie du numérique et présente déjà quelques mesures de soutien au virage numérique
 
Montréal, le 22 mars 2011 - Le Réseau Action TI, l'association qui rassemble les professionnels et les praticiens des technologies de l'information au Québec, constate avec intérêt que le Plan budgétaire du Gouvernement du Québec présenté le 17 mars dernier annonce l'intention du gouvernement de mettre en place une stratégie pour l'économie numérique, laquelle sera annoncée plus tard par la présidente du Conseil du Trésor.
 
« Bien que nous aurions souhaité que l'ensemble de cette stratégie soit déjà annoncé, a déclaré M. Patrice-Guy Martin, président-directeur général du Réseau Action TI, nous considérons comme un signe encourageant la mise sur pied de certaines mesures, concernant notamment l'éducation et la culture, qui sont détaillées dans ce plan budgétaire, et qui, nous l'espérons, peuvent nous donner un avant-goût de la stratégie à venir. »
 
Un retard en matière d'investissement en TIC
 
Le Réseau Action TI constate que le Gouvernement reconnaît que le Québec souffre d'un certain retard en matière d'investissement dans le secteur des technologies de l'information et des communications, une situation qui est coeur des préoccupations de nos membres.
 
Pour faire face à ces enjeux de développement économique, le gouvernement entend mettre en place une stratégie de l'économie numérique qui cherchera prioritairement à doter le Québec d'un réseau offrant un service Internet à très haut débit dans toutes les régions du Québec d'ici 2020 et consentira des investissements totalisant 900 millions de dollars en infrastructure à cet égard.
 
« En attendant plus de détails sur ces mesures, nous souhaitons que les investissements prévus dépassent le cadre des seules infrastructures et viennent proposer des solutions à certaines problématiques, a commenté M. Martin. Un exemple, d'ailleurs cité dans l'énoncé budgétaire : trop peu de PME québécoises disposent d'un site Web transactionnel. Bien qu'un meilleur réseau, plus rapide, constitue un outil pouvant favoriser le développement du commerce électronique, nous croyons à la nécessité d'autres mesures originales et structurantes pour soutenir l'usage stratégique des TIC. »
 
Soutien au démarrage d'entreprises
 
Le Québec est un creuset de nouvelles idées qui ne demandent qu'à se concrétiser par la création de nouvelles entreprises qui porteront ces idées vers l'économie de demain. Le Réseau Action TI salue à cet effet la création de Capital Anges Québec, sous l'égide d'Investissement Québec et du Réseau Anges Québec, qui consacrera 30 millions de dollars à l'amorçage et au démarrage d'entreprises technologiques.
 
L'école numérique
 
Le gouvernement entend investir 240 millions de dollars au cours des prochaines années pour développer la classe branchée au sein de l'École 2.0. Ces sommes serviront à acheter des équipements (tableaux blancs intelligents, des projecteurs multimédias, des ordinateurs), mais aussi à développer des ressources didactiques sous format numérique et à assurer la formation des enseignants pour leur permettre d'exploiter pleinement les possibilités de cette approche.
 
« Cette dernière initiative est un excellent exemple qui illustre, aux yeux du Réseau ActionTI, que les solutions numériques pour l'avenir du Québec ne se limitent pas au matériel technologique, a noté M. Martin, mais doivent inclure des mesures qui en favorisent l'utilisation efficiente. »
 
La culture se diffuse au numérique
 
Le budget annonce également une stratégie numérique culturelle à être élaborée et déposée en 2011 par le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. Ici encore, certaines mesures concrètes sont annoncées, lesquelles totalisent une enveloppe de 9 millions de dollars.
 
Parmi ces mesures, notons une aide à la diffusion numérique d'œuvres culturelles, un soutien financier à la numérisation des salles de cinéma, la création d'un fonds des technologies numériques dans le domaine des arts et des lettres, un soutien accru à l'Institut national de l'image et du son, l'aide à la numérisation des livres existants et l'élargissement du crédit d'impôt pour l'édition de livres aux dépenses d'édition en version numérique des livres à être publiés.
 
Ces initiatives simples et concrètes sont, de l'avis du Réseau Action TI, des exemples de mesures qui viennent donner le coup de pouce nécessaire à développer le réflexe numérique au sein des entreprises culturelles.
 
Le virage numérique
 
Les mesures qui soutiennent l'appropriation des technologies au cœur de la mission des organisations et qui favorisent l'innovation sont très importantes aux yeux du Réseau Action TI.
 
« Nos membres, des spécialistes qui oeuvrent au sein des organisations et des entreprises québécoises, sont ceux qui construisent le Québec numérique d'aujourd'hui et de demain. Les mesures présentées dans ce budget, et plus encore les éventuelles politiques structurées et globales, sont stratégiques pour que le Québec prenne la place qui lui revient dans le nouvel univers numérique », a conclu M. Martin.  
 
À propos du Réseau ACTION TI
 
Depuis plus de trente ans, le Réseau ACTION TI regroupe, mobilise et soutient les acteurs du secteur des technologies de l'information (TI) au Québec. Avec près de 10 000 membres et clients, il constitue le plus important réseau d'influenceurs et de décideurs oeuvrant au sein de cette industrie au Québec.
Site Web: www.actionti.com
Canal Twitter: www.twitter.com/actionti
 
- 30 -
 
Informations supplémentaires pour les représentants des médias :
 
Contacts :
Sylvie Whalen, chargée de projet sylvie.whalen@actionti.com (514) 840-1240 poste 7985
Patrice-Guy Martin, président-directeur général pgmartin@actionti.com (514) 840-1255
 
VidéothèqueNouveau !
Prochaines activités