Le bottin des membres est exclusivement réservé aux membres

Chargement Évènements

Informations

Les risques de cybersécurité dans une nouvelle ère et leur gestion dans un contexte modifié

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, le nombre d’incidents en cybersécurité a augmenté de façon significative. Même avant la pandémie, les progrès des pirates informatiques et de leur technologie faisaient gonfler les sommes investies par les entreprises en sécurité. Le télétravail étant de plus en plus répandu, les dirigeants des organisations trouvent extrêmement difficile de sécuriser leurs réseaux.

L’esprit d’innovation démontré par un grand nombre d’entreprises pour assurer la continuité des opérations pendant cette crise est impressionnant. Malgré cela, les nouvelles modalités de travail à distance créent un flot d’événements de cybersécurité nouveaux et complexes, que les entreprises devront analyser et gérer efficacement. En effet, lorsque tous les employés se connectent aux données critiques depuis leur domicile, cela augmente considérablement le risque de menaces ou d’erreurs internes qui peuvent faciliter les attaques à distance. Comme il n’y a plus de sécurité physique autour de l’environnement de travail, il est devenu essentiel de comprendre rapidement le comportement des utilisateurs et les nouveaux vecteurs d’attaques à distance.

Ce webinaire d’une heure vous indiquera comment IBM peut vous aider à sécuriser votre personnel à distance.

 

→ INSCRIPTION

 

 

Conférencier

Ray Boisvert

Associé adjoint, Sécurité IBM

M. Boisvert est associé adjoint pour l’Ontario au sein du groupe Sécurité IBM. Fort de son expérience en sécurité nationale et que dans les services-conseils concernant les actifs et les projets d’entreprise, il aide les clients d’IBM à mieux identifier et atténuer les risques d’une façon stratégique intégrée.

M. Boisvert a exercé les fonctions de premier conseiller en sécurité pour la province de l’Ontario. Tout en relevant du secrétaire du Cabinet, il soutenait alors le travail de protection des actifs provinciaux contre des événements qui auraient pu nuire aux services, aux réseaux et aux installations critiques pour l’économie, la sûreté et la sécurité publique dans la province.

Juste avant cela, et durant les cinq ans où il a occupé le poste de président d’I-Sec Integrated Strategies, M. Boisvert a fourni des solutions d’intelligence d’entreprise touchant des enjeux majeurs tels que les cybermenaces et les menaces internes, tout en orientant la création de résilience et la poursuite d’opportunités mettant l’accent sur l’exploitation de la prospective géostratégique. Il a aussi travaillé dans le domaine de la consultation sur les stratégies d’affaires mondiales, comme les possibilités de fusions et d’acquisitions, qui présentent des risques pour la sécurité nationale.

En 1984, au début de sa carrière, M. Boisvert s’est joint au Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS). Il a pris sa retraite en 2012 alors qu’il était directeur adjoint responsable de la Direction du renseignement. Pendant ses années au SCRS, il a travaillé dans de vastes secteurs d’opérations du renseignement de sécurité comme la direction de l’Évaluation du renseignement et le programme du contre-terrorisme. Il était responsable de priorités de sécurité nationale relatives aux risques opérationnels, à l’exploitation des données et aux opérations secrètes.

Questions

Pour toute question concernant cet événement, veuillez communiquer avec nous :