Le bottin des membres est exclusivement réservé aux membres

Actualité

Le RGT : le réseau hybride de nouvelle génération du gouvernement du Québec

mercredi 23 janvier 2019

Par le Centre de services partagés du Québec

La nécessité d’offrir une nouvelle gamme de services et d’optimiser les dépenses gouvernementales en matière de télécommunication a amené le Centre de services partagés du Québec (CSPQ) à réviser en profondeur les modèles d’affaires et technologiques actuels. Ces travaux ont donné lieu à la création du projet de Réseau gouvernemental de télécommunication (RGT), dont les services remplaceront progressivement, à partir de 2020, ceux du Réseau intégré de télécommunication multimédia (RITM). Rappelons que, depuis 2009, le RITM procure des services aux établissements du réseau de la santé et des services sociaux, et à près de 100 ministères et organismes.

 

Un nouveau modèle d’affaires

Tirant profit d’innovations issues du marché des télécommunications, le CSPQ met en place un réseau hybride de nouvelle génération, qui s’appuie sur un modèle d’affaires multitechnologie-multifournisseur.

Le RGT rend possible l’intégration de tous les types de réseaux, qu’ils soient publics ou privés. Il capitalisera notamment sur le réseau Internet afin de créer un réseau hybride sécurisé multitechnologie. Ainsi, plutôt que de conclure un contrat de longue durée avec un fournisseur unique pour l’ensemble des services, le gouvernement misera désormais sur l’allotissement des contrats afin d’ouvrir ses marchés publics à un nombre accru de fournisseurs.

L’approvisionnement des services de réseau de télécommunication, dont, entre autres, les services Internet, les services point à point et les services multipoints, s’effectuera donc par la publication d’appels d’offres à volets multiples. Selon la planification actuelle, les appels d’offres seront publiés, entre le printemps 2019 et le printemps 2020, sur le Système électronique d’appel d’offres du gouvernement du Québec (SEAO).

 

Soutenir le développement économique régional

En raison de sa portée provinciale, le RGT participe à l’apport économique régional, notamment par la mise à contribution de fournisseurs et de main-d’œuvre en région. De plus, l’utilisation accrue de services Internet au sein du RGT pourrait avoir des retombées sur les fournisseurs de services Internet (FSI) régionaux. Grâce à sa stratégie d’acquisition visant l’ouverture des marchés publics, le RGT offrira aux quelque 100 FSI du Québec l’occasion de participer au processus d’acquisition du gouvernement.

 

Un projet complété en 2023

Conformément au modèle de gouvernance du RGT, le CSPQ se concentrera sur l’acquisition, la mise en œuvre et l’exploitation des services. La migration des clients est prévue jusqu’en 2023. Le RGT offrira une gamme étendue de services adaptés aux besoins d’affaires des clients, tout en fournissant les leviers nécessaires à l’optimisation des dépenses du gouvernement en matière de télécommunication.